Jeunesse Sportive de Nieuil l'Espoir : site officiel du club de foot de NIEUIL L ESPOIR - footeo

Histoire & Palmarès

 HISTORIQUE DE NOTRE CLUB

La Jeunesse Sportive de Nieuil l’Espoir

*******

La première trace laissée par nos prédécesseurs est une photo d’équipe datant de 1938 où figurent des joueurs de Fleuré et de Nieuil l’Espoir avec notamment Emilien Pasquier, Raymond Courtois, Pierre Madiou, Alphonse Bouchet et Roland Guillemot bien connu des nieuillois. Mais le début de la guerre toute proche, la disparition de documents lors de l’occupation allemande et les premières mobilisations de différents joueurs et dirigeants ont empêché les responsables de l’époque d’officialiser dans les temps cette entente. Ceci fut fait le 26 novembre 1940 par M. Lhuillier Victor, Président élu de l’entente qui s’appelait alors « Football Club Fleuréen  Nieuillois »

Mais les évènements de l’époque eurent raison rapidement de cette association.

16 avril 1948 : Pierre Madioux, instituteur à Nieuil, recréa à la fin de la guerre une équipe où le nom de notre commune, Nieuil l’Espoir, apparaît seul. Mais par manque d’effectif, elle retomba presque aussitôt dans l’anonymat. Mais c’est quand même cette date qui a été retenue le 25 mai 1993 par le bureau de Michel Taupin (Président) pour fêter au Bois Picault le 45ème anniversaire de notre club.

Saison 1952 / 53 : On peut également voir dans nos archives une photo ou l’on reconnaît Coco Granger, gardien de but et André Giraud de Foulles (fidèle spectateur à ce jour).

23 juin 1960 : Les effectifs n’étaient toujours pas suffisants à Nieuil et à cette date, Nouaillé Maupertuis et Nieuil l’Espoir décidèrent de s’unir pour former « l’Entente Sportive Nouaillé Nieuil » présidée par Paul Prieur, toujours fidèle supporter de nos voisins à ce jour. Cette entente durera jusqu’en 1966. Puis elle fut mise en sommeil pendant une année pour que Nieuil l’Espoir puisse  repartir en 2ème Division de District sous le nom unique de Nieuil l’Espoir.

2 mai 1968 :  C’est à cette date que Raymond  Soulas, nouveau Président a déposé en Préfecture les statuts de la Jeunesse Sportive de Nieuil l’Espoir, identité que l’on connaît encore aujourd’hui.

        Evolution de la Jeunesse Sportive de Nieuil l’Espoir..

********************

 

C’est donc en 1968 que notre club débuta son championnat de 2ème Division (dernière division de District à l’époque).  La présidence fut renouvelée en 1973 et c’est Arsène PERAULT qui était élu.

Puis c’est à la fin de la saison 75/76 que Nieuil fût sacré Champion de la Vienne de Promotion de 1ère Division et accéda de ce fait  en 1ère Division Départementale. Cette même année, l’équipe 2 fût également Championne de la Vienne de 3ème Division.

L’année suivante, à la fin de la saison 76/77, la J.S. Nieuil montait en Promotion de Ligue pour la 1ère fois de son existence. Elle y restait 8 ans.  C’était l’époque des Gilles Bréchon (entraîneur venu de Montmorillon quelques années auparavant), Jacques Thoreau, Bernard Guillot, Jacky Montoux, Joël Montoux, Jean Michel Pasquier,  Jacky Aubeneau, Jacques Robert (arrivé du Stade PEPP), Thierry Lochon, Gérard Guillot, Hénault, Jacky Martin (venu en voisin des Roches Prémaries) etc… Le Président était Alphonse BOUCHET. Bien sur, nous étions à l’époque sur l’ancien terrain Route de St Julien l’ars (Cité de la Garenne) et les entraînements avaient lieu sous les platanes de la grande place du bourg pour profiter au mieux de l’éclairage public. Par la suite il a été installé derrière les écoles publiques, là où se trouve actuellement la piste de Skate et le panier de basket,  un demi-terrain éclairé avec un seul but.

Puis arrivaient par la suite, pour tenter de pérenniser notre place en Ligue, les Guilloteau Patrice et Pierre, Daniel Sansiquet, François Pasquier (17 ans), Gérard Dantan, Hugues Maillet, Hubert Thouvenin, Yvon Boireau, Alain Pailloux etc….Des jeunes du club et des moins jeunes firent aussi leurs premiers pas à ce niveau pendant ces 8 années de ligue et notamment Jean Marie Vivion, Pascal Del’Homme, Didier Maitre, Dominique Collot, Philippe Montoux, Pierre Andréo, Noël Courtois, Gilles Fradin, Jean Claude Moineau Etc…. Les Responsables d’équipes étaient Jean Claude Dupeux et Claude Taupin. Le président était Guy LUTEAU qui restait aux commandes du club pendant 13 ans,  jusqu’en 1991.

C’est en 1985, après une année calamiteuse et beaucoup de tension au club que la JS Nieuil descend en 1ère Division de District puis l’année suivante en Promotion de 1ère Division. Une grosse hémorragie survint du côté effectif (une vingtaine de départs) mais les restants assurèrent tout de même la stabilisation à ce niveau.

L’entraîneur qui a bien voulu reprendre le flambeau dans ces moments de tempête, se nommait Alain PAILLOUX venu quelques années auparavant de Chauvigny pour renforcer notre effectif.

A Nieuil nous avions beaucoup de jeunes et les juniors du moment donnaient d’ailleurs plein de satisfactions à leurs dirigeants. Et c’est à cette période que le bureau  voulut créer une école de foot plus performante, bien encadrée et structurée. Pour ce faire le bureau de la JS Nieuil fît appel à un homme de terrain bien connu des sancto-bénédictains puisque c’est là qu’il jouait auparavant : Marco RUIZ.

Sous sa houlette, l’école de foot prit de l’ampleur et un essor important et la JS Nieuil, en quelques années, était alors représentée dans toutes les catégories de jeunes. On sentait la relève arriver à grands pas pour essayer un jour prochain de remonter au moins au plus haut niveau départemental. Marco, remplacé par Christian Florent à l’école de foot, prit alors la suite à Alain Pailloux pour entraîner les seniors et tenter de créer une dynamique nouvelle. Malheureusement, rien n’arriva et Marco arrêta tout. Pour l’entraînement des Seniors, on fit alors appel à Jean Marie Nadeau de Ligugé et pour l’école de foot, un petit nouveau fît son apparition pour de longues années mais ça, on ne le savait pas à l’époque, je veux parler de Jacky Moreau.  Par son dynamisme, sa connaissance du ballon rond et sa convivialité, il a su s’entourer de personnes disponibles et compétentes et faire grimper en quelques années les jeunes pousses de Nieuil l’Espoir au niveau régional. Il faut noter qu’à cette époque, les minimes et cadets (U15 et U17 à ce jour) jouaient le dimanche matin et quand il fallait aller à Montmorillon ou l’Isle Jourdain, le réveil était matinal pour nos têtes blondes.

Saison 89/90, une nouvelle équipe vit aussi le jour à Nieuil l’Espoir et donna, je le pense, un souffle nouveau tant au niveau des joueurs que des dirigeants. Je veux parler de la création de l’équipe de foot-loisir. Nous n’avions pas de terrain éclairé à l’époque et nous pouvons remercier au passage, nos voisins de Savigny l’Evescault, de Fleuré et de Nouaillé  qui nous ont gentiment prêté leurs installations nocturnes pendant de nombreuses années en attendant la pose des projecteurs sur le stabilisé réalisée par des dirigeants et quelques joueurs locaux. Ceci nous a permis de consolider un groupe de joueurs atteints la plupart par la limite d’âge mais qui pouvaient s’éclater à leur rythme devant des équipes identiques et les matches se terminaient toujours par un bon petit repas suivi éventuellement d’une partie de tarots. Cette équipe se composait au départ de Jacky Montoux, Gérard Molloy, Jean Claude Guilbaut, Jean Paul Gailledrat, Michel Taupin, Jean Louis Cottineau, Patrick Aubeneau, Christian Florent, Jacky Moreau, Daniel Robin, Félicien Carriot, Jean Charles Renard,  Bernard Chiron, Jean Claude Moineau, Patrick Geai,  Jean François Lafoy, Jean Jacques Rivaud, Patrick Monta,  Christian Brault, etc…. De cette équipe d’anciens émergeait naturellement par la suite une équipe de dirigeants qui fit pendant de nombreuses années le bonheur de la JS pour son encadrement. Quand à l’équipe de foot loisir elle est toujours présente de nos jours.

En ce qui concerne les seniors, la mayonnaise ne prenait toujours pas et on changeait alors de Jean Marie en remplaçant Nadeau par Vivion, un jeune du cru comme on dit.

En 1991, Michel Taupin prend les rennes de la JS après une année 90 / 91 plutôt mouvementée. Le moment était aussi venu de quitter notre vieux stade de la route de St Julien l’ars, devenu impraticable en période hivernale et traumatisé également par le nombre de matches vu le nombre d’équipes qui augmentait sans cesse. L’inauguration du nouveau stade du Bois Picault eu lieu au mois de mai 1991 en présence notamment de Mrs Monory, Chamard, Bernard et M. Beaujaneau notre maire. M. David représentait le District de la Vienne (voir Photo). La nouvelle infrastructure mise à notre service Chemin du Bois Picault par la commune créa une petite jalousie des clubs environnants pendant de longues années mais c’était devenu nécessaire pour assurer à tous les joueurs seniors et à ceux de l’école de foot, une bonne pratique de leur sport dans de bonnes conditions. Les travaux étaient suivis de très près par Guy Luteau notre Président et Conseiller municipal, même si à l’utilisation quelques imperfections étaient apparues gênantes. Ceci n’empêcha pas au contraire la JS de se sentir pousser des ailes car Saison 91 / 92, l’équipe 1 disputait la finale de la Coupe du District et l’équipe 2 la finale du Challenge des Réserves, toutes les 2 à Rébeilleau. Quels souvenirs !!!!!! D’autant que le week-end précédent, les Juniors sortaient vainqueurs de la finale de la consolante du challenge junior et montaient en régional pour la première fois. L’équipe était composée de Michaël Montaufier, Cyril Cernon, Jérome Rogeon, Stéphane Pinoges, Stéphane Cornilleau, Jérome Carlier, Eric Molloy, Jérome Montoux, Christophe Taupin, Loïc Brault, Laurent Gallienne, David Cornu, David Villain et Guillaume Boireau.

Quelle année ! Tout démarrait au mieux sur ce nouveau stade et tout laissait présager d’une montée imminente en 1ère Div.  Le Président Taupin Michel était aux anges d’autant que l’année suivante, saison 92/93, ceci se vérifiait puisque la JS Nieuil l’Espoir remontait enfin en 1ère Division Départementale avec Jean Marie Vivion aux commandes. C’était le temps des Montoux Michaël, Hervé Billy, Philippe Barot, Jean Pierre Leconte, Guillaume Meunier, Christophe Bellot, François Pasquier, Bruno Lemaçon, Eric Molloy, Jean Marie Vivion (entraineur), Pierre Hérault, Jean Michel Pasquier, Fred Lasnier, Sébastien Andouche, Miguel Gailledrat, David Gaboriot, Christophe Rambaud, Pascal Brossard, Jeff Herault, Hérissé, Montoux Philippe,  Jean Marc Janché, Christophe Taupin, Samuel Gaborit, Pasquier André, etc…etc....

C’était aussi l’année du 45ème anniversaire de notre club que nous avons fêté le 29 mai 1993 au Stade du Bois Picault. M. Bernard, Conseiller, M. Beaujaneau, Maire de Nieuil l’Espoir et M. Prat représentant le District de la Vienne, honoraient de leur présence cette cérémonie empreinte de nombreux souvenirs et agrémentée de plusieurs matchs d’anciens du club. C’était aussi l’occasion de remercier plusieurs dirigeants, laveuses de maillots, quelques joueurs et anciens joueurs et de leur remettre des médailles du club. Un panel de photos était exposé sur les abords du stade ou l’on pouvait revoir les anciennes gloires de la Jeunesse Sportive en action. Plusieurs matchs ont eu lieu dans l’après-midi ou les anciens nous ont montrés encore tout leur savoir-faire. Un moment fort et émouvant que les futures générations pourront refaire dans les prochaines années.

Il faut noter qu’à cette époque et pendant 2 années, il y avait foison de gamins dans notre club, puisque toutes les catégories de jeunes étaient représentées. Nous avions aussi une équipe Junior en Régional ( 17 à 19 ans) et une équipe Sénior-Espoir (19 à 21 ans). Quand on pense que cette année (2010 / 2011) nous n’avons qu’un seul U19, on peut se poser des questions.

En 1995, changement de Président et c’est moi-même qui prenais la suite à Michel Taupin. Cette année là, malgré une équipe Sénior-espoir, les juniors n’étaient pas assez nombreux et il était alors décidé de trouver un club pour une entente. Nos proches voisins n’ayant pas suffisamment de jeunes de cet âge, c’est avec Bonneuil Matours et son responsable Gérard Dupleix que nous avons  créé cette entente. C’était l’époque des Guilloteau Pierre, Molloy Mathieu, Vincent Meunier, Fabien Fayoux etc.. Et on retrouvait des garçons comme Anthony Néhémie, Laurent Pinchon, Mickaël Hénaut et Fabrice Antigny que l’on a bien connu par la suite à la JS. Problèmes de distance, entraînements et matchs, rien ne fût facile et pourtant, après une année de rodage, à la fin de la saison 96 / 97 et après suppression de la poule de PH où nous étions, notre classement nous a permis de joueur l’année suivante en Honneur (juste en dessous du National). Nos gamins en étaient plutôt fiers mais cela ne dura pas vous vous en doutez.

L’équipe 2, elle, accédait aussi en 95 à la promotion de première Division pour 3 années mais l’équipe 1 était toujours en 1ère Div malgré l’arrivée de James Belin puis de Xavier Moinet et peinait même l’année suivante à y rester. Et puis avant la fin de saison 96 / 97, Pascal Mirebeau prit la suite de Jean Marie Vivion sur décision du bureau pour tenter de sauver cette place en 1ère Div chèrement acquise et tellement difficile à conserver, ce qui fût fait. Il faut noter au passage que sous la houlette de Jean Marie pendant les 6 années ou il fût entraîneur, toutes les équipes ont gravi un échelon et les juniors sont montés en Régional. Bravo et Merci pour tout.

1998 vit aussi le changement du Président et c’est Dominique Mallet qui prît les rennes. Puis fin de saison 1998/1999, Pascal décidait de nous quitter et fut remplacé au pied levé par Johan Vigneault, alors responsable de la 3, qui assura l’intérim pendant les 7 derniers matchs. Son travail avec horaires délicats ne lui permit pas de postuler au poste d’entraîneur la saison suivante. Au passage, il faut noter qu’a l’école de foot de Nieuil, l’année 98 vit les – de 15 ans accéder au niveau régional après une finale des plus haletantes contre Chasseneuil du Poitou à Neuville et gagnée 3 buts à 1. Cette équipe était composée de Julien Bobin, Nicolas Courbier, Cyril Brun, Olivier Moineau, Jordan Cottineau, Mickaël Proust, David Hervoche, Simon Guéret, Aurélien Labussière, Stéphane Salignat, Mathieu Montoux, Davy  Dubernet et Benoit Chassin. L’équipe était encadrée par Jean Marc Janché et Jean Jacques Rivaud

On n’attendait plus que les seniors. Il fallait être patient car pour la saison 99/2000, on fit appel au poste d’entraîneur, à une personne extérieure au club, Manu Pairault. Son sérieux et ses connaissances footballistiques permirent à la JS de se maintenir dans le peloton de tête et de profiter de la création du niveau excellence pour gravir un nouvel échelon. C’était l’époque des frères Molloy, Matthieu Moreau, revenu du stade PEPP , David Vautier, des frères Hays, Eric Pacrault, Cédric Sautour, Jérome Carlier etc…Encore un échelon de monter mais il en restait toujours un pour accéder à la ligue. Cette année là, nos juniors se sont fait également remarquer puisqu’ils ont remporté le Challenge Junior au dépens du Stade Poitevin à St Martin La Rivière. Ces juniors là étaient ceux qui avaient fait monter nos – de 15 ans en régional 2 ans auparavant, auxquels se sont ajoutés Matthieu Moreau (revenu du Stade PEPP), Julien Chalard, Romain Doidy , Romain Tardy, Damien Girard, Cédric Demarconnay etc…. toujours coachés par Jean Marc Janché et Jean Jacques Rivaud. Cette même année, les – de 13 ans se sont fait remarquer puisque avec Jacky Moreau aux commandes aidé dans sa tâche par Patrick Lévesque et Jean Michel Hammonet, ils montaient eux aussi en Régional. Le groupe était composé de : Cédric Chevalier, Adrien Mirebeau, Aymeric Jeamet, Jérémy Bobin, Nicolas et Jérome Bardoux, Jérome Granger, Yohan Hammonet, Stéphane Couturier, Cédric Clément, Nicolas Amirault, Florian Fouillet, Jean Jacques Turcat, Davy Proust et Alexis Lévesque. Nos 3 équipes de jeunes étaient enfin en Régional au grand bonheur des éducateurs.

 La saison suivante (2000 / 2001), c’était au tour de Daniel Sansiquet, ex joueur de la JS du temps de la Promotion de Ligue , de suppléer Manu Pairault pour une année sans arriver non plus à faire grimper la une mais l’équipe 2 dirigée par Jean Marc Janché pour sa 1ère année en Sénior, montait en Promotion de 1ère Div avec des garçons comme Eric Pacrault, Eric Mirebeau, Dominique Guérineau, Christophe Bellot, Pascal Brossard qui encadraient la nouvelle garde comme, Cyril Brun, Mickaël Proust ou Jordan Cottineau.

Puis, fin 2001, Bernard Chiron prenait en mains à son tour les destinées du club non sans animosités et sans moyens financiers, il a été décidé, puisque Dan Sansiquet nous quittait, de le remplacer par Jean Marc. Le bureau et son Président en étaient récompensé dès la 1ère année. Car on y croyait plus mais c’est enfin arrivé, la JS prît enfin son billet le 12 mai 2002 pour le régional. Une fin de saison crispante, le dernier match à ne pas perdre contre les Portugais de Châtellerault au Bois Picault et puis la délivrance tant attendue. Souvenons-nous que nous perdions 2 à 0 à 12 minutes de la fin du temps réglementaire puis, coup sur coup, 2 éclairs de Julien Grégory et une reprise de volée magistrale des 25 m de Nono Bouffey sous la barre à 2’ du coup de sifflet final, faisaient chavirer la rencontre en notre faveur. Mais que d’émotions, de stress, d’inquiétudes puis de joies. C’était la fête au Bois Picault. Après 17 années d’abstinence, la JS Nieuil l’Espoir renouait enfin avec la Promotion de Ligue et accompagnait Migné-Auxances en Régional. L’équipe était composée ce jour de  Sébastien Gauthier, Arnaud Bouffey, Simon Guéret, Romain Doidy, Julien Chalard, Mickaël Hénault, Julien Grégory, Damien Girard, Rodolphe Charpentier, Jordan Cottineau, Laurent Pinchon, Didier Retailleau , Jérome Carlier et Benjamin Chambet. Plus bien d’autres qui ont participé tout au long de la saison.

L’équipe 1 en Ligue, l’équipe 2 en Promotion de 1ère Div, la 3 en Promotion de 2ème Div, la 4 en 3ème Div, les –de 18, les –de 15 et les –de 13 en Régional, la Jeunesse Sportive de Nieuil l’Espoir était au paradis (ou presque). De plus, le coaching et l’encadrement de toutes les équipes étaient assurés par des joueurs ou anciens joueurs et des bénévoles du club, l’école de foot sous la houlette d’un « facteur » disponible ne comptant pas son temps et la présidence du club était assurée par un pompier tombé dans le foot dès son plus jeune âge. Toutes les vertus et les valeurs défendues bec et ongles par tous les membres du bureau depuis de nombreuses années avaient enfin porté leurs fruits. C’était la récompense. Mais le plus dur dans ces cas là restait à faire : maintenir toutes ces équipes à leur niveau. Bien sur, la volonté de formation des jeunes que nous avions, avait aussi son mauvais côté puisque plusieurs bons éléments ont été approchés par des clubs proches évoluant à un niveau supérieur. On ne peut pas empêcher un jeune de partir mais quand ils jouent en division supérieure dans un club plus huppé, on peut légitimement avoir un petit sentiment de fierté.

La saison suivante, pas de problème particulier, toutes les équipes se maintenaient et l’effectif du club était toujours florissant. Le manque de place et de terrain vert se faisant cruellement sentir depuis plusieurs années, il a été décidé en réunion de bureau de construire un nouveau terrain. Ceci n’aurait pas été possible sans l’aide de M. Girard de Magné qui nous offrait la possibilité de régler la facture sur 3 ans et c’est son fils Damien, joueur du club, qui fît en partie les travaux. Un grand merci à la famille Girard de la part du club.

En 2004, on déplore la descente de la 2 en 2ème division et Jean Marc Janché arrête comme prévu après 3 années de s’occuper de l’équipe 1 et laisse sa place à Eric Pacrault. C’est aussi l’année ou M. le Maire nous annonce la réalisation d’un 3ème terrain vert. La confection du deuxième, avec nos deniers, l’a certainement sensibilisé.

L’année suivante en 2005, c’est les – de 18 ans qui descendent en District  après 13 années en Régional. C’est bien dommage car c’est un peu le vivier de l’équipe 1 qui descend en District. Malgré tout, l’effectif global est toujours stable avec 238 licenciés.

La saison suivante fut surtout marquée par notre meilleur parcours en Coupe de France à l’automne 2006 et c’est l’AS Angoulême que l’on a eu l’honneur de recevoir au Bois Picault pour le 4ème tour et l’attribution des maillots après lesquels nous courrions depuis de nombreuses années. Avec ses quelques néos pros et ses joueurs de valeur, les Angoumoisins nous ont battus 5 à 1 non sans avoir démérités, surtout en 1ère mi-temps, Joubert réduisant la marque sur penalty en fin de match. La différence de niveau était un peu élevée.

Puis, c’est en fin de saison, en 2007 que Bernard Chiron laisse sa place de président après 6 années de bons et loyaux services et est remplacé par Michel Roll-Milaguet et Bernadette Monnerie (un duo). C’est aussi l’année ou Eric Pacrault laisse sa place d’entraîneur et est remplacé par Romuald Gatefait. Malheureusement c’est aussi l’année ou l’équipe 1 descend une nouvelle fois en excellence. Avec plusieurs blessés parmi les joueurs cadre, il a été difficile de rester au niveau. Mais le fait de descendre en District a permis cette année là à notre équipe 2 de disputer le challenge des réserves. Et avec des joueurs de qualité et une bonne gestion de l’effectif valide, et bien nous sommes aller en finale à la Pépinière contre Ligugé le 31 mai 2008. Et malgré une domination quasi constante des nieuillois dans le jeu, 2 erreurs de défense nous ont été fatales. Kiki Taupin le coach nieuillois était déçu mais on a retrouvé pendant une soirée l’ambiance de 92 et les  gradins de la Pépinière étaient colorés de Rouge et Blanc avec trompettes et banderoles. La composition de cette équipe était ce jour là de : Benoît Coudray, Julien Tassier, Samuel Pasquier, Florian Suire, Patrice Pineau, Clément Bellet, Romuald Gatefait, Jordan Cottineau, Christophe Bellot, Yann Lucas, Kévin Pasquier, Max Charpentier et Vincent Memin. Entraîneurs, Kiki Taupin et Sébastien Gauthier. Le bon parcours de la 2 n’a pas empêché la 1 de reprendre sa place en Régional. Car, en conservant l’effectif de l’année passée, en récupérant les nombreux blessés et en incorporant 1 ou 2  recrues, Romu dès la fin de sa première saison, a pu disputer à nouveau la montée et reprendre sa place en ligue que nous lui connaissons aujourd’hui.

-23 décembre 2009: naissance du site officiel de la JSNE.

Il faut attendre la fin saison 2009/2010 pour voir enfin l’équipe 2 reprendre sa place en Division 3 (ex Promotion de 1ère Div) et jouer dès cette année un rôle intéressant à ce niveau.

A la fin de la saison 2010/2011, l'équipe fanion est à nouveau reléguée en 1ère division avec la meilleure défense de la poule. Les équipes 2 et 3 se maintiennent honorablement à leur niveau. Coté jeunes, Sébastien Bonneau (entraineur U18) qui avait mis un terme avec l'entente de Sévres Anxaumont pour se ralier avec Mignaloux Beauvoir connait deux montées consécutives avec ses petis poulains Gabriel et Etienne Pain, Léo Montoux, Alexis Brunelière, Antoine Pierre, Melvin Baudinière, Adrian Lafond (Nieuil l'Espoir), Guillaume Quitard, Tom Jorigné, Nicolas Lahcène (Mignaloux). L'équipe n'oubliera jamais ce 14 mai 2011 car il fallait une victoire à l'occasion de l'ultime rencontre de la saison pour accéder à l'excellence. Les garçons ont eu le mérite d'inscrire deux buts dans le dernier quart d'heure pour s'offrir cette victoire face à Montamisé qui menait 2-1. Ce résultat synonyme d'accession aura beaucoup marqué les joueurs et leur entraineur qui se quitteront avec émotion au terme de cette rencontre. Tous ces jeunes intégreront les équipes séniors dans leur club respectif la saison suivante.

********

         Voilà, c’est terminé. Avec l’accord de Bernadette Monnerie, notre Présidente, j’espère que ce petit récapitulatif de notre club vous a plu et que vous ne manquerez pas de consulter les quelques photos que je mets en annexe ou vous tenterez de vous reconnaître, vous et vos amis,  avec quelques années en moins.

Avec l’aide de  Michel Taupin et de  Bernard Chiron, en consultant les quelques archives disponibles au stade et en relisant les coupures de journaux amassées depuis de nombreuses années, j’ai réussi à retracer tant bien que mal la vie de notre club cher à tous ceux qui ont à un moment ou à un autre participer à le faire vivre. J’ai certainement omis certaines choses et omis de parler de certaines personnes qui ont contribué à la bonne marche du club mais j’ai voulu seulement ressortir les faits les plus marquants à savoir les montées et descentes des équipes 1 et 2, et des équipes de jeunes en Régional agrémentées de quelques souvenirs. J’ai retracé également les différents Présidents qui se sont succédés ainsi que les entraîneurs en espérant n’avoir oublié personne.

 Milles excuses à tous les joueurs que je n’ai pas cités mais qui ont contribués bien entendu à la bonne marche et à la bonne entente que j’ai toujours connues dans ce club et qui j’espère continueront grâce à vous.

 

RÉCAPITULATION DU PALMARÈS DE LA JS Nieuil l'Espoir
  
******************
  
- 1968 :    Début du club sous l'entité de la "Jeunesse Sportive Nieuil l'Espoir" en 2ème Division de District
- 75 / 76 : Equipe 1 :     Championne de la Vienne de Promotion de 1ère Division 
                                    Montée en 1ère Division
                Equipe 2 :     Championne de la Vienne de 3 ème Division
                                    Montée en 2ème Division
- 76 / 77 : Montée de l'équipe 1 en Promotion de Ligue
- 84 / 85 : Descente de l'équipe 1 en 1ère Division de District
- 85 / 86 : Descente de l'équipe 1 en Promotion de 1ère Division
- 89 / 90 : Création de l'équipe Foot Loisir
- 1991 :     Inauguration du Stade du Bois Picault 
- 91 / 92 : Equipe 1 : Finaliste de la Coupe du District à Rébeilleau
                Equipe 2 : Finaliste du Challenge des Réserves à Rébeilleau
                Juniors :  Vainqueur de la Consolante Junior
                                Montée en Régional
- 92 / 93 : Montée de l'équipe 1 en 1ère Division
- 1993 : 45ème anniversaire du Club 
- 94 / 95 : Montée de l'équipe 2 en Promotion de 1ère Division
- 96 / 97 : Montée des Juniors en Honneur Régional
- 97 / 98 : - de 15 ans : Champions de la Vienne en 1ère Division de District
                                    Montée en Régional
- 99 / 00 : Equipe 1 :    Montée  en Excellence
                Juniors :     Vainqueur du Challenge Juniors
                - de 13 ans : Montée en Régional
- 00 / 01 : Montée de l'équipe 2 en Promotion de 1ère Division
- 01 / 02 : Montée de l'équipe 1 en Promotion de Ligue
- 05 / 06 : Meilleur parcours de l'équipe 1 en Coupe de France
- 06 / 07 : Descente de l'équipe 1  en 1ère Division
- 07 / 08 : Equipe 2 finaliste du Challenge des Réserves à La Pépinière 
- 08 / 09 : Montée de l'équipe 1 en Promotion de Ligue
- 09 / 10 : Montée de l'équipe 2 en 3ème Division
- 2010/2011 : Descente de l’équipe 1 en 1ère Div 

- 2011/2012 :

         - Montée de l’équipe 1 en PL 

         - Vainqueur de la Coupe du Distric 

         - Montée en Régional des U 13, U 15 et U 17 

         - Les U 15 Champions de la Vienne

 

 

 


 

 

 

LISTE DES DIFFERENTS PRESIDENTS

Depuis la création de la Jeunesse Sportive de Nieuil l’Espoir

*********

 

        -    MADIOUX Pierre

-    PRIEUR Paul

-      SOULAS Raymond

-      PERAULT Arsène

-      BOUCHET Alphonse

-      LUTEAU Guy

-      TAUPIN Michel

-      COTTINEAU Jean Louis

-      MALLET Dominique

-      CHIRON Bernard

-      MONNERIE Bernadette et ROLL-MILAGUET Michel

-      MONNERIE Bernadette

 

Fait à Nieuil le 10 décembre 2010

Jean Louis Cottineau

 

Saison 2011/2012

 

Après avoir digéré la descente en District en étant plus mauvais 10ème pour un petit but, l’équipe dirigeante a su rester soudée auprès de Bernadette Monnerie, notre Présidente, qui a renouvelé sa confiance à Romuald Gatefait pour poursuivre sa tâche d’entraîneur malgré sa grosse désillusion. Ce qui fait qu’au départ de cette nouvelle saison, le coach a fait un énorme recrutement en conservant la quasi-totalité de son effectif ce qui fût un énorme satisfecit pour repartir dans de bonnes conditions. Les premiers  résultats furent satisfaisants et bien vite, 3 équipes se détachaient pour assurer un final éblouissant. Ligugé, Les Trois Cités et Nieuil l’Espoir se sont tirés la bourre jusqu’à la fin car le titre s’est joué sur la dernière journée. La montée était acquise depuis plusieurs matchs car Ligugé était barré par son équipe 2 qui restait en PL. Les derniers matchs pour Nieuil étaient très difficiles suite à l’accumulation des rencontres qui a occasionné de nombreux blessés. Et même en perdant le dernier match contre Fleuré, nos concurrents n’ont pas pu nous dépasser. Car il ne faut pas oublier que parallèlement, la JS continuait son parcours en Coupe du District. Et Quel parcours !!! Saint Genest d’Ambière, Beaumont et Saint Eloi à La Pépinière. Quel final, Quel souvenir !! Cela faisait 20 ans que Nieuil  s’était fait battre par nos voisins nobiliens en finale de cette même coupe à Rébeilleau. Et malgré la défaite, quels souvenirs pour tous ceux qui ont vécu ces moments. Alors que dire cette année. Cette finale, je n’aurai pas voulu la manquer à bien des égards car il fallait réécrire l’histoire et cette fois-ci, ne pas la manquer. Mais mon dieu que ce fut dur, haletant, indécis mais très excitant. Devant un public très nombreux aux couleurs rouge et blanche faisant un bruit insoutenable (pour nos adversaires), notre équipe a su se transcender et obtenir enfin la consécration. En ouvrant la marque par Thomazeau dès la 7’, Nieuil pensait bien avoir fait le plus dur mais c’était sans compter sur l’état d’esprit de St Eloi qui revenait à la marque par Mongnetti puis prenait l’avantage par Roche. La mi-temps survint sur ce score de 2 à 1 et nombre de spectateurs pensaient bien à ce moment là que la partie serait serrée. Elle le fut d’autant plus que 5’ après la reprise, Léger augmentait la marque pour St Eloi. Le coup de massue pour une équipe nieuiloise en déroute. Mais au lieu de se désunir, l’équipe retrouvait ses marques et Cottineau reprenait rageusement le ballon repoussé par le gardien adverse sur un pénalty de Delineau. C’était le tournant du match car St Eloi souffrait et n’était plus vraiment dedans. Dupuis en profitait pour égaliser à la 73’ avant que Cottineau à la 87’(élu homme du match sur le site) et Delineau confortent le résultat en fin de match. Quel suspense !!!! et quel match. Un grand bravo à cette grande équipe composée pour cette finale de : Lombard, Delineau , Joubert, Doidy, Guiot, Gatefait, Noyant, Dupuy, Cottineau, Bouffey, Thomazeau, Porcheron, Andréo, Lafond. Chambet et Bobin, blessés étaient sur la feuille de match.

En descendant l’année dernière en District, Nieuil l’Espoir s’est offert cette année, le meilleur palmarès de toute son existence. Car si l’équipe1 remonte immédiatement en PL en terminant championne de la Vienne, elle  gagne en prime la Coupe du District. La 2, quant à elle, se maintient en 3ème Div et est éliminée en quart de finale du Challenge des réserves et la 3 se maintient en 5ème Div.

A cela, il faut ajouter l’excellent parcours de nos jeunes  en entente avec Nouaillé et les Roches La villedieu puisque 3 équipes montent en Régional (U 13, U 15 et U17). A cela, il faut ajouter le titre de Champion de la Vienne pour les U 15. L’équipe était composée de :

Nul doute que certains d’entre eux feront partie du vivier indispensable pour nos seniors d’ici quelques années.

Donc un grand bravo aussi à nos jeunes  pour ces supers résultats et merci à tous les joueurs pour cette super saison qui restera à jamais gravée dans nos mémoires.

 

 

 

Résultats du Week End 1 mois
Coupe Nouvelle Aquitaine 1 mois
COUPE DE FRANCE 1 mois
0-2
equipe 1 / CHAURAY FC 1 mois
equipe 1 / CHAURAY FC et POITIERS CEP / EQUIPE 2 : résumés des matchs 1 mois
0-1
POITIERS CEP / EQUIPE 2 1 mois
philippe MONTOUX et 2 autres 1 mois
EQUIPE 2 : nouveau joueur 1 mois
EQUIPE 2 et equipe 1 1 mois
equipe 1 : nouveau joueur 1 mois
Marie Crouigneau est devenu membre 1 mois
Journée Intégration le samedi 26 Aout 3 mois
Assemblée Générale 2017 6 mois
3-4
LIGUGE LL / EQUIPE 1 6 mois
LIGUGE LL / EQUIPE 1 : résumé du match 6 mois

Aucun événement

  • mehdi mirebeau
    10 novembre

    Mehdi Mirebeau

    Joueur

    32 ans

  • Xavier Dupont
    6 novembre

    Xavier Dupont

    Supporter

    36 ans